Comment arrêter de réagir de façon excessive dans une relation : 10 conseils judicieux !

Vous est-il déjà arrivé de vous emporter contre votre partenaire sans avoir la moindre idée du pourquoi ?

Oui, ce qu’il a dit ou fait était agaçant. Mais en repensant à la situation, ce n’était pas si grave. Il y avait juste quelque chose dans ce qu’ils ont dit ou dans la façon dont ils l’ont dit qui vous a énervé.

Maintenant, vous vous sentez coupable et vous savez que vous devez vous excuser, mais vous ne savez pas comment expliquer ce qui s’est passé ou pourquoi vous étiez si contrarié.

Personne n’aime voir son partenaire s’emporter contre lui. C’est encore pire lorsque la colère ou l’émotion semble sortir de nulle part. En tant qu’être humain rationnel et réfléchi, vous comprenez cela.

Mais d’une manière ou d’une autre, le fait que votre partenaire ait mangé le dernier biscuit s’est transformé en une tirade sur le fait qu' »ils sont tellement égoïstes et ne pensent jamais à vos sentiments ».

Ces réactions ne font pas que blesser les personnes de votre vie, elles endommagent également vos relations avec elles.

Alors avant de causer involontairement des dommages irréparables à vos relations, découvrez pourquoi vous réagissez de façon excessive à de petits problèmes et comment arrêter de le faire.

Comprendre pourquoi vous réagissez de façon excessive

Vous vous souvenez lorsque vous étiez un adolescent en pleine puberté et que vos émotions semblaient vous échapper ? Au moins, vous pouviez alors mettre cela sur le compte de vos hormones.

Bien que vous ayez largement dépassé la puberté, vous ne semblez pas plus à même de gérer vos émotions aujourd’hui qu’à l’époque.

Alors, qu’est-ce qui vous pousse à dépasser les bornes lorsqu’il s’agit de questions insignifiantes ?

Pourquoi êtes-vous si prompt à réagir de manière excessive ?

Pourquoi vous fermez-vous au lieu de parler de vos sentiments ?

Il peut y avoir plusieurs raisons pour lesquelles vous réagissez de manière excessive. Identifier les questions auxquelles vous réagissez le plus fortement fait partie de la façon de savoir comment maîtriser les réactions excessives.

1. Présomptions.

Tu ne passes « jamais » de temps avec ma famille. Nous ne passons « jamais » de temps ensemble. Tu es « toujours » en retard.

Ce sont tous des exemples de déclarations qui peuvent déclencher en nous des réactions excessives.

Les présomptions sont des critiques, des généralisations excessives qui nous donnent le sentiment d’être attaqués et jugés.

Plus vous êtes longtemps dans une relation avec quelqu’un, plus il est facile de présumer connaître la vérité sur ses actions ou de supposer ce qu’il pense ou ressent.

Et parce que nous pensons que nous savons déjà le « quoi » et le « pourquoi », nous réagissons de manière excessive et parlons en termes radicaux, sans jamais considérer que nous sommes à côté de la plaque dans nos suppositions et nos conclusions.

Nos présomptions sont souvent basées sur nos expériences avec d’autres personnes, nos partenaires passés ou même nos partenaires actuels. Et comme personne n’apprécie d’être jugé sur la base des actions d’autres personnes ou de son passé, votre partenaire se met sur la défensive et la communication se transforme en un match de cris.

2. Blessures non guéries du passé.

Toutes les relations que nous avons eues, qu’elles soient romantiques ou platoniques, ont influencé la façon dont nous nous rapportons aux autres et dont nous laissons les autres se rapporter à nous. Malheureusement, nombre de ces relations nous ont fait du mal ou nous ont appris des façons malsaines d’interagir avec les autres.

Certains d’entre nous ont pu surmonter cette douleur, mais la plupart n’y sont pas parvenus. Nous avons ignoré nos blessures passées ou utilisé le travail, le sexe, les drogues ou l’alcool pour engourdir la douleur. Malheureusement, ces méthodes pour faire face à nos blessures ne font que reporter le traitement de la douleur.

Finalement, nous devons tous faire face aux blessures non guéries de notre passé, car la douleur que nous avons subie devient des zones sensibles (ou déclencheurs) que nous apportons dans nos relations actuelles. Si nos partenaires actuels touchent par erreur à ces déclencheurs, ils libèrent des émotions refoulées qu’ils ne comprennent pas.

3. La négligence physique.

Nous vivons dans un monde au rythme effréné où la technologie nous permet d’être toujours branchés sur le travail. Par conséquent, nous travaillons davantage sans même nous en rendre compte.

Avez-vous déjà été tellement pris par le travail que vous n’avez pas réalisé que le seul repas que vous avez pris de toute la journée était une tasse de café ? Êtes-vous tellement habitué à avoir faim que votre cerveau ne reconnaît plus la douleur normale de la faim ? Peut-être travaillez-vous avec la douleur physique depuis si longtemps qu’elle ne vous fait plus mal ?

L’un des principaux problèmes liés au fait d’être toujours en mouvement est que vous ignorez souvent votre confort physique ou votre santé. Et ce, jusqu’à ce qu’un problème de santé majeur surgisse, comme une crise cardiaque. Vous êtes alors obligé de prendre les choses lentement.

Notre corps est construit de telle manière qu’il y aura toujours un signe quand quelque chose ne va pas…

…Vous n’avez peut-être pas faim, mais vous êtes devenu particulièrement irritable.

…Parce que vous avez bu beaucoup de café, vous ne bâillez pas toutes les quelques minutes, mais vous avez du mal à communiquer clairement.

…Lorsque nous avons faim, sommes fatigués ou souffrons, nous sommes moins capables de réguler l’anxiété et les émotions comme la colère.

Si vous remarquez que vous êtes irritable et que vous vous en prenez à votre entourage, vérifiez quand vous avez mangé ou dormi pour la dernière fois. Avez-vous mal ou souffrez-vous d’une quelconque forme d’inconfort ? À quand remonte votre dernière visite chez le médecin pour un bilan de santé ?

4. Manque du self-care

Nous ne cessons de lire et d’entendre parler de l’autosoin en raison de son importance pour notre santé globale. Malheureusement, pour beaucoup d’entre nous, il est plus facile de prendre soin de notre entourage et de nos responsabilités que de prendre soin de nous-mêmes.

Bien que nous puissions penser que cela nous aide à accomplir davantage à court terme, cela nous nuit à long terme.

Lorsque vous vous êtes déversé dans toutes vos responsabilités sans prendre soin de vous, vous avez de moins en moins de choses à déverser. Prendre le temps de se ressourcer vous donne l’occasion de faire le plein afin de pouvoir donner et fonctionner au mieux.

Lorsque vous ne donnez pas la priorité à l’autosoin, vous pouvez être victime de crises de santé mentale et d’affections physiques.

Prendre soin de soi ne consiste pas seulement à se reposer et à se détendre, mais aussi à s’assurer d’être en bonne santé mentale, physique et émotionnelle. Vous pouvez penser qu’ignorer votre autosoin est la bonne décision étant donné la quantité de travail/de courses que vous devez faire, mais cela ne fait que vous blesser, vous et ceux qui vous sont chers.

Si vous ne prenez pas soin de vous, tout le monde y perd. Et vos relations aussi.

10 façons d’arrêter de réagir de façon excessive dans votre relation

Maintenant que vous savez pourquoi vous réagissez de façon excessive, l’étape suivante consiste à trouver comment arrêter de le faire.

Nos proches ne méritent pas d’être les punching-balls émotionnels ou physiques de nos problèmes personnels. Il est de notre responsabilité de travailler sur nous-mêmes afin de pouvoir être le meilleur partenaire pour eux.

Voici quelques moyens d’arrêter de réagir de façon excessive :

1. Identifiez vos déclencheurs.

Les déclencheurs sont le résultat des blessures non guéries de votre passé. Au lieu de faire face à la douleur du mal qui vous a été infligé, vous avez appris à y faire face en étant hyper-vigilant à tout signe de répétition.

Peut-être vous a-t-on dit que vous étiez stupide dans votre enfance. Alors, pour éviter de ressentir cela à nouveau, vous vous enflammez lorsque votre partenaire pose des questions qui semblent mettre en doute votre intelligence.

Au lieu de considérer les questions de votre partenaire comme de simples questions pour gagner en clarté, vos déclencheurs les filtrent à travers votre critique intérieur, qui suppose toujours le pire.

Certains de nos déclencheurs nous accompagnent depuis si longtemps que nous ne nous souvenons plus de ce qui les a provoqués.

Lorsque vous remarquez que vous commencez à perdre votre sang-froid, prenez le temps de noter ce qui vous met en colère. Notez les actions, le ton et les mots spécifiques qui vous mettent en colère. Cela vous aidera à trouver l’origine de vos réactions.

Un excellent outil pour vous aider à faire cela est la tenue d’un journal. La tenue d’un journal présente de nombreux avantages mentaux et physiques. La tenue d’un journal est particulièrement utile, car elle vous aide à organiser vos pensées et vos émotions en blocs d’informations cohérents, plus faciles à traiter par votre cerveau. Vous pouvez ensuite revenir sur ce que vous avez écrit pour repérer des schémas ou des indices sur les circonstances de vos poussées émotionnelles.

2. Parlez à votre partenaire de vos déclencheurs et de vos préoccupations générales.

Le fait de communiquer vos déclencheurs à votre partenaire peut l’aider à comprendre pourquoi vous réagissez d’une certaine façon à ce qu’il dit ou fait et l’aider à éviter de toucher vos zones sensibles.

Si vous vous contentez de refouler vos sentiments à propos des petites choses qu’il fait et qui vous agacent, il est évident que vous finirez par piquer une crise ou une colère contre lui lorsque vous ne pourrez plus tenir votre langue.

Après tout, ils ne sauront pas qu’ils font quelque chose de mal si vous ne pouvez pas le leur communiquer.

Et ne communiquez pas seulement les choses spécifiques qu’ils font et qui vous mettent hors de vous. Parlez des préoccupations et des inquiétudes plus générales que vous pourriez avoir afin que votre partenaire puisse vous montrer de l’attention et de la compassion. Rien que cela peut vous permettre de vous sentir plus positif à son égard et plus patient avec lui.

En étant ouvert, honnête, mais aussi vulnérable avec votre partenaire, vous vous sentirez plus proche de lui et plus enclin à chercher des solutions pacifiques à tous les petits griefs que vous pourriez avoir plutôt que de vous emporter à la moindre petite chose qu’il fait mal.

3. Faites une pause de 10 minutes pour vous calmer.

Lorsque vous remarquez que vous vous mettez en colère, faites une pause de dix minutes. Dites à votre partenaire que vous devez faire une pause rapide, mais que vous reviendrez dans quelques minutes. Cela vous donnera le temps de maîtriser vos émotions et d’examiner pourquoi vous réagissez de la sorte.

Profitez de cette pause pour faire une promenade ou écrire dans votre journal. Faites tout ce qui peut vous aider à vous détendre et à évacuer les tensions refoulées. Si vous avez de la chance, la pause pourrait même vous permettre de vous détendre suffisamment pour voir le problème du point de vue de votre partenaire.

Votre partenaire est peut-être le genre de personne qui insiste pour aller au fond des choses, sans tenir compte de votre état d’esprit ou de votre demande de pause. Si tel est le cas, lorsque vous n’êtes pas aussi impliqué émotionnellement ou que vous vous êtes tous deux calmés, expliquez-lui pourquoi vous demandez une pause au milieu d’une discussion. Faites-lui savoir que vous reconnaissez quand vos émotions prennent le dessus et que vous avez besoin de quelques minutes pour vous calmer et réfléchir clairement.

Expliquez-leur que vous ne demandez pas une pause pour les faire taire ou ignorer leur contribution ou leurs sentiments. Vous voulez plutôt vous assurer que vous êtes mentalement et émotionnellement capable de comprendre leur point de vue et de communiquer le vôtre.

4. Laissez tomber vos attentes à l’égard de votre partenaire.

Nous entrons dans nos relations avec beaucoup d’attentes. Nos relations passées, notre éducation et la société nous ont appris ce que nous devons attendre des autres.

Le seul problème est que nos attentes ne correspondent pas dans nos relations. Nous attendons des choses différentes de l’autre. Vous attendez peut-être de votre partenaire qu’il vous aide dans vos tâches ménagères, alors qu’il s’attend à ce que vous répondiez à ses SMS dans les cinq minutes suivant leur réception.

Souvent, nous avons des idées préconçues sur ce que nos partenaires sont censés faire et être. Lorsqu’ils ne le font pas (ou ne sont pas), il y a des frictions dans notre relation.

C’est pourquoi de bonnes compétences en communication sont essentielles. Communiquez vos attentes à votre partenaire.

Si vous avez besoin de son aide à la maison, dites-lui. Ne vous attendez pas à ce qu’il le sache tout seul. Ce serait bien s’il le savait ? Bien sûr. Mais tout le monde n’a pas la même éducation. Certaines personnes n’ont pas fait le ménage un seul jour de leur vie, tandis que d’autres ne se souviennent pas d’un jour où elles n’ont pas fait le ménage. Communiquez ce que vous attendez de votre partenaire.

Si vous avez communiqué avec lui et qu’il insiste pour ne pas vous soutenir comme vous l’avez demandé, vous avez deux choix à faire. Soit vous laissez tomber vos attentes et les acceptez pour ce qu’ils sont réellement. Soit les laisser tomber (c’est-à-dire la relation) entièrement.

Essayer de les forcer à répondre à vos attentes ne fera que vous blesser et blesser la personne au final.

Lorsque vous aimez vraiment quelqu’un, vous l’acceptez tel qu’il est. Si vous ne le pouvez pas, ce n’est pas de l’amour.

5. Arrêtez de penser à ce qui vous a agacé.

Avez-vous déjà fait une fixation sur un problème au point de l’exagérer ?

Peut-être que votre partenaire jette ses vêtements sales sur le sol, au lieu du panier à linge. Vous lui avez demandé plusieurs fois de mettre ses vêtements dans le panier à linge, mais il refuse de le faire. Une fois de plus, après une longue journée de travail, vous entrez dans la chambre pour voir leurs vêtements partout sur le sol.

Vous avez peut-être jeté avec colère les vêtements incriminés dans le panier à linge, où ils ont leur place. Mais vous ne pouvez vous empêcher de penser à la paresse de votre partenaire. Cela ne demande pas plus d’énergie de mettre ses vêtements sales dans le panier à linge que sur le sol, n’est-ce pas ? Le panier, après tout, est juste là. À ce stade, vous savez qu’ils ne font cela que pour vous énerver. Comment un adulte peut-il simplement enlever ses vêtements et les jeter par terre ?

Et c’est parti pour une dispute épique.

Au lieu de ruminer l’irritation causée par les vêtements, changez-vous les idées. Rappelez-vous les domaines dans lesquels votre partenaire excelle. Il est peut-être nul pour ramasser ses affaires mais il est génial pour s’assurer que votre voiture est en bon état de marche.

Pensez aux choses pour lesquelles il est doué et ne laissez pas une erreur mineure gâcher une relation par ailleurs formidable.

6. Simplifiez votre vie pour réduire le stress général.

Réduisez votre emploi du temps. Réduisez vos obligations. Débranchez la technologie. Essentiellement, simplifiez votre vie et donnez-vous le temps d’être simplement. Créez du temps pour ralentir et réfléchir.

Au cours de la semaine ou du mois dernier, à quoi ressemblait votre emploi du temps ? Soyez honnête avec vous-même. Était-il trépidant ? Alliez-vous d’une réunion à une autre, couriez-vous d’une course à un second engagement ? Vous écrouliez-vous dans votre lit à la fin de la journée ? Êtes-vous tellement habitué à foncer à toute allure que les gens se demandent régulièrement où vous trouvez l’énergie pour accomplir tout ce que vous faites ?

Bien qu’en apparence, cela puisse sembler louable, si l’on considère les choses qui comptent vraiment, comme vos relations et votre santé, vous faites un grand tort.

Il est normal de mettre en place des limites en ce qui concerne vos obligations. Identifiez ce qui est vraiment important pour vous et engagez-vous à faire les choses dans ce sens. Déléguez ou refusez tout le reste. Soyez réticent à faire des choses qui ne correspondent pas à ce qui est important pour vous.

7. Reposez-vous suffisamment pour combattre un fusible court.

L’adulte moyen a besoin de 7 à 9 heures de sommeil par nuit. Le sommeil n’est pas quelque chose que vous pouvez emmagasiner pendant le week-end pour compenser la privation dont vous souffrez pendant la semaine. En fait, il faut jusqu’à quatre jours pour récupérer d’une seule heure de manque de sommeil.

Si, par contre, vous obtenez la quantité de sommeil recommandée mais que vous vous réveillez quand même en vous sentant groggy ou pas bien reposé, cherchez à améliorer la qualité de votre sommeil. Les habitudes suivantes peuvent vous aider à améliorer la santé de votre sommeil :

  • Gardez la même heure de coucher et de lever tous les jours, y compris le week-end.
  • Assurez-vous que votre chambre à coucher est aussi calme et sombre que possible et essayez de maintenir une température confortable.
  • Évitez le temps passé devant un écran dans la chambre – y compris les téléphones, les tablettes, les ordinateurs et les téléviseurs.
  • Évitez les repas copieux avant la chambre. Ne consommez pas de caféine en fin de journée. Ne consommez pas d’alcool avant de vous coucher.
  • Faites de l’exercice. Plus l’activité physique est importante pendant la journée, plus vous devriez vous endormir facilement le soir.

Lorsque vous serez bien reposé, vous serez en mesure de penser plus clairement et vous maîtriserez mieux votre réaction émotionnelle aux situations qui vous conduisent actuellement à vous mettre en colère contre votre partenaire.

Vous savez probablement déjà que vous êtes moins patient et moins tolérant lorsque vous êtes fatigué, alors faites du sommeil une priorité et considérez-le comme important non seulement pour votre relation, mais aussi pour votre vie en général.

8. Faites des exercices de respiration pour calmer votre corps et votre esprit.

Les exercices de respiration aident à réduire le stress, l’anxiété et même la dépression. Un avantage des exercices de respiration profonde est que vous pouvez les faire n’importe où sans que personne ne le sache. C’est particulièrement idéal lorsque vous êtes dans une situation tendue et que vous ne pouvez pas partir pour vous calmer.

Un exercice simple à essayer est l’exercice de respiration 4-7-8 :

  1. Placez une main sur votre cœur et l’autre sur votre ventre.
  2. Prenez une respiration profonde et lente à partir de votre ventre plutôt que de votre poitrine. Vous devriez sentir votre diaphragme glisser vers le bas.
  3. Comptez jusqu’à quatre en inspirant.
  4. Retenez votre respiration jusqu’au compte de sept.
  5. Expirez par la bouche. Essayez de vider complètement vos poumons en comptant jusqu’à huit.
  6. Répétez le processus trois à cinq fois, ou jusqu’à ce que vous sentiez que vous vous calmez.

Vous ne devez pas attendre d’être sur le point d’exploser sur votre partenaire pour faire cet exercice de respiration. Il présente tellement d’avantages que vous devriez le faire régulièrement. Faire régulièrement des exercices de respiration profonde peut aider les personnes insomniaques à dormir et équilibrer les hormones qui libèrent des endorphines dans le corps.

En général, les exercices de respiration vous aideront à réguler vos émotions et à diminuer les chances que vous réagissiez de manière excessive à votre partenaire.

9. Utilisez des exercices de visualisation pour trouver la paix intérieure.

Vous vous sentez prêt à exploser contre votre partenaire pour quelque chose qu’il a dit ou fait ? Les exercices de visualisation sont d’excellents outils à utiliser pour aider à stopper les pensées de colère et à détendre votre esprit.

Essayez de visualiser un environnement calme et serein. Imaginez que vous êtes dans votre lieu de vacances préféré ou dans un endroit magnifique et exotique. Comme il s’agit de votre imagination, cela peut être n’importe où dans le monde – une plage éloignée ou les montagnes ou même assis dans votre fauteuil ou votre endroit préféré dans votre maison.

Dans cet endroit, imaginez que vous êtes heureux, avec un sourire sur le visage. Vous êtes détendu et calme, vous passez un bon moment.

Regardez autour de vous, admirez la vue. Utilisez vos sens pour peindre une image vivante dans votre esprit. Qu’entendez-vous ? Que sentez-vous ? Qu’est-ce que vous ressentez ? Plus vous utilisez vos sens, plus l’image entière deviendra réaliste.

Passez du temps à visiter votre endroit heureux, où vous vous sentez moins enragé ou sur les nerfs.

10. Demandez de l’aide lorsque vous en avez besoin.

Demander de l’aide n’est pas un signe de faiblesse. Cela montre que vous reconnaissez vos limites. La plupart du temps, les gens ne s’attendent pas à ce que vous fassiez tout vous-même, de toute façon. Ceux qui le font sont soit grossièrement injustes, soit mentent sur le coût réel que cela leur a coûté.

Ne vous attendez pas à ce que les gens vous voient vous débattre et vous proposent leur aide. Si vous ne demandez pas d’aide, il n’y a aucun moyen pour eux de savoir que vous en avez besoin. Si vous ne vous plaignez jamais, les gens supposeront que vous allez bien.

C’est votre vie. C’est à vous de la vivre de la meilleure façon que vous jugez appropriée. Si la meilleure façon exige que vous obteniez de l’aide, faites-le.

En tant qu’êtres humains, nous nous épanouissons dans les relations, qu’elles soient platoniques ou romantiques. Mais malheureusement, en grandissant, nous n’avons pas tous appris les compétences nécessaires pour avoir des relations saines et épanouissantes.

En fait, bon nombre des relations dont nous avons été témoins étaient probablement malsaines. Certaines ont même pu être abusives. Nous avons appris des façons néfastes de faire face et de nous protéger de la douleur que nous avons ressentie en interagissant avec ces relations malsaines ou abusives.

Bien qu’il soit compréhensible que vous ayez des déclencheurs, il est de votre responsabilité de les surmonter et d’en guérir.

La chose la plus importante que vous puissiez faire pour améliorer la qualité de vos relations est de vous efforcer d’être un meilleur vous-même. Non seulement vous en tirerez profit, mais les personnes de votre vie aussi.

A lire également